Le temps me dure

couv temps me dureCe soir je souhaite vous conseiller le très bon livre de Monique Guérin-Simonnaud, Le temps me dure. Il s’agit à la fois d’une enquête historique de grande qualité et d’une exploration intime nourrie de psycho-généalogie. Sans autre prétention cependant que de rendre, à un siècle d’écart, un hommage juste et documenté à des ancêtres par trop méconnus.

Ecrit à partir de la correspondance de ses grands-parents paternels et maternels, le récit explore leur expérience particulière de la Grande Guerre. Ces paysans modestes qui, en terre charentaise, connaissent avant le conflit une existence rude mais tranquille, se trouvent embraqués dans un conflit qui les dépasse et les dépayse au sens dramatique du terme : eux qui n’avaient comme horizon que leur ferme et les villages alentour vont sillonner la France entière, un ami de la famille Thibaud allant même jusqu’à Salonique. Et pour quel résultat… « nous avons la victoire, mais elle nous coûte trop cher » : ces mots que le cousin Chabot griffonne entre deux batailles, il ne sait pas à quel point ils sont vrais, car lui-même meurt moins d’un mois après les avoir envoyés. Lire la suite

Publicités

Stauffenberg, un jour en juillet

Les anniversaires, c’est toujours pareil, quand je les rate je prétends que la date importe peu. Je sais juste qu’un jour en juillet, il y a 70 ans, un homme pose une bombe dans une réunion quelque part en Prusse Orientale, réunion présidée par un certain Adolf Hitler. Lire la suite

Monuments Men : écrire l’Histoire, filmer l’aventure

monuments men folioLa librairie Le Fauteuil vous donne rendez-vous le 24 mars prochain à 20h pour la deuxième édition des soirées « On va lire un bon film!« , placées sous le signe du dialogue entre livre et cinéma. Ça se passe au cinéma de Bressuire Le Fauteuil Rouge, qui co-organise avec passion ces projections un peu spéciales. A l’issue du film, le libraire présente rapidement le livre et les lignes de force de l’adaptation qui en a été tirée. S’en suit un échange libre avec le public, généralement conquis. Précisons qu’il n’est pas du tout nécessaire d’avoir lu le livre au préalable pour passer un bon moment. Lire la suite